Luxembourg 8 Novembre 2008

Photos et Reviews

Pseudo(s) : Marine
Prénom : Marine
Age : 20 ans
Site(s) de catch :  
Forums : Ironwrestlefest...
Place/catégorie : P12 2 1
Référence Appareil Photo : Photsmart M407 et Kodak Easyshare M883
Nb de photos prises lors du show : 366
Nb de photos envoyées : 63
   

Reviews

Ma review du show :

Après un début de journée plutôt tristounette … Pas de tresses, pas de tatouages, bref, rien « à la Umaga » puisqu’il ne sera pas là, je décolle à 13h30 de chez moi. Après avoir récupéré Sandman57 puis avoir passé 30 minutes dans des bouchons, nous voilà arrivés à l’aréna d’Coque, Luxembourg.

Il est environ 15h, et les portes n’ouvrent pas avant 3h30, mais bizarrement, il n’y a personne devant l’entrée … Sandman et moi nous installons sur un muret pour finaliser son affiche « MVP is better than Obama ». Il fait froid et on se les gèle vite (surtout quand on est en t-shirt -_-‘). Enfin, vers 17h, le peuple commence à arriver et nous prenons place dans la file d’attente. Il fait froid, on caille et les portes tardent à s’ouvrir. De là nous croisons quelques français où nous débattons brièvement de notre passion, entrecoupés par un vendeur de t-shirt à l’accent à couper au couteau, clamant « Triple H’s T-Shirts » … Il ressort plusieurs fois de l’aréna, mais complètement à bout de force, nous arrivons encore à le conspuer, et le voilà qu’il se mange des « Bouuuuuuh » à peine sortie. Mission 1 : réussie.

Peu avant 19h, les portes s’ouvrent enfin, nous arrivons au stand de produits dérivés pour acheter quelques t-shirts (Taker pour Sandman, Edge et celui de la tournée pour moi … Et honte sur moi, un de Triple H pour mon frère … Je n’ai jamais autant apprécié me laver les mains à l’eau de javel qu’à ce moment là :P). Nos achats très rapidement faits, nous allons prendre place dans la salle : premier rang, en face des escaliers. Mais grosse surprise, un énorme poteau retenant une structure en métal encadrant le ring se dresse devant nous … Mais rien n’arrêtes des Mosellans férus de catch, et petit à petit décalons nos chaises vers la gauche.

Assez rapidement, les lumières s’éteignent et le public, d’un bond, se jette en avant pour le début du show. Le nouveau générique de SmackDown! se fait entendre et Justin Roberts, énorme sourire aux lèvres, arrive. Très content d’être là, il remercie le public luxembourgeois d’avoir répondu présent et nous annonce le premier match pour les ceintures par équipe. John Morrison et The Miz entrent en premier, hués par les fans. J’en profite pour crier un « Morrison sucks » qui fait réagir la personne à qui cela était destiné. Contente de moi, j’enchaîne un « Miz is gay » qui fera retourner se dernier pour m’engueuler. Pas le temps d’en faire plus que déjà les Champions Carlito et Primo Colon apparaissent. Primo vient nous taper dans la main de sa main trempée, puis monte sur le ring. Avant que le combat ne commence, je lui lance encore un « Let’s go Primo » qui le fait sourire et m’applaudir.

Match quasi-normal qui se termine par une belle victoire des Champions, et par un Morrison à nos pieds. Les Champions refont un tour d’honneur du ring, et je touche les cheveux de Carlito (ça porte bonheur !)

Justin remonte sur le ring après m’avoir tapée dans la main et annonce le match suivant : Ryan Braddock entre en premier, comme un no-name … Et alors survient THE GREAT KHALI !!! Accueilli comme une Superstar de la trempe de John Cena, c’est une méga-ovation qui attend l’indien, qui par ailleurs ne cesse de sourire. Le match ne durera qu’une poignée de secondes, mais quels chocs sur le torse de Ryan ! Khali remporte le combat et vient nous taper dans la main, enfin vient surtout me défoncer la mienne … Quel homme !

Le commentateur nous annonce ensuite le combat suivant … Par équipe féminin … Bizarrement plusieurs personnes de la salle commencent à s’en aller pour aller se chercher à boire …Bizarrement … Natalya et Maryse entrent en premières, comme des Stars, puis sont suivies de Maria et Michelle qui font chacune le tour du ring. Leur combat ne m’intéresse pas beaucoup, si ce n’est pour nos commentaires de la trempe de « We want wrestling », « Show us your ass », « We want tits », « Boobs » et autres petits commentaires ayant le mérite de faire rire le vigile devant nous … Le match –passionnant- se termine je ne sais comment, mais Michelle McCool et Maria viennent fêter leur victoire aux quatre coins du ring, avant que je me retrouve avec Michelle et sa ceinture dans les bras … Je lui reconnais une chose : elle sent bon la noix de coco !!!

Justin Roberts serre ensuite la main de quelques fans, et j’en profite pour lui parler moins de deux minutes. Quelle jolie voix !!! Enfin on en arrive au deuxième match de Championnat de la soirée, pour le titre US cette fois-ci. R-Truth entre en premier en chantant « Wass’Up » à tue-tête, tandis que j’y répondais, seule bien sûr, par un « Shut up ». S’en suit Brian Kendrick qui me snobe après que je lui ais crié « Kendrick is gay ». Sandman ne peut s’empêcher de me copiter et de crier la même chose, jusqu’à ce qu’un homme derrière nous lui crie « T’aimerai bien, hein ? ». Enfin Shelton Benjamin, acclamé en Champion qu’il est, arrive. Le match n’aura pas été si mal que ça et on a pu voir Shelton remporter grâce à la prise de finition de R-Truth sur Kendrick. Les lutteurs repartent lentement mais sûrement et le prochain match est annoncé.

Jack Swagger arrive ensuite, bien hué par les fans, puis une jolie musique irlandaise retentie et Fit Finlay et Hornswoggle font leur apparition. Hornswoggle joue énormément avec le public, c’est énorme !! Bien évidemment ils gagnent le combat puis distribuent des t-shirts aux fans avant de faire monter une dizaine de gosses sur le ring pour les faire courir partout et pour une photo générale. Je sors alors mon drapeau français, que je tenais à la Luxembourgeoise (position horizontale, Rouge, Blanc, Bleu). Finlay me fait signe de le lui envoyer, chose que je fais, et Hornswoggle le balance au dessus de sa tête, avant de monter sur la troisième corde le brandir à la Françaiiiiiiiiise ! Yess !!! Bizarrement les fans n’ont pas vraiment réagis, mais les français devaient être ravis. Horsnwoggle me demande encore si le drapeau m’appartenait et vient me le rendre en grognant. Trop fort, ces deux là sont vraiment excellent.

Justin Roberts me sourit et tente de me gâcher une photo, puis annonce le match en équipe suivant. MVP entre en premier, il est hué par la foule, mais lance un « That’s true » envers la pancarte de Sandman (qui en profite au passage pour se faire photographier par la WWE). Je lui fais un signe le temps que Mark Henry vienne au ring, et MVP prend une jolie pose en fixant mon appareil (Yahaaaaa). Mark Henry arrive à son tour et engueule une blonde au premier rang puis monte sur le ring. Les Hardyz viennent ensuite. Jeff me tape dans la main (que je ne veux pas lâcher), puis ils montent sur le ring. Leur match ne commença qu’après avoir joué plusieurs minutes avec le public. Je crie un « Let’s Go Hardy », qui fait se retourner Matt vers moi. Un véritable beau combat où Jeff Hardy était réellement excellent. Les Hardyz s’en vont victorieux et reviennent saluer tous les fans. Un des grands moments forts de cette soirée !!!

On en arrive à l’entracte où j’en profite pour connaître Paulo IEWF qui me raconte de bien belles histoires de forum ^^

Le show reprend et je prends une photo de Justin Roberts qui me fait une grimace, et le match suivant est annoncé : Kung Fu Naki arrive comme un héros dans l’aréna, mais il ne me fait ni chaud ni froid. Par contre, Ezekiel arrive juste après et j’en ai le souffle coupé. Une masse, un mastodonte, un colosse !!! J’ai à peine le temps de retourner m’asseoir que le match se termine. Funaki perd le combat mais salue encore très respectueusement les fans avant de rejoindre les coulisses.

Je sens une masse de fans s’approcher des barrières et Justin annonce le match pour le titre World Heavyweight. Vladimir Kozlov entre en premier, hué par toute l’assemblée moins deux (Sandman et moi). C’est vraiment un gros homme, cet homme. Triple H arrive par la suite, et je brandis déjà ma pancarte « Triple H : The King Of Nothing ». HHH fait son entrée habituelle, et arrivé sur la troisième corde, il remarque déjà ma pancarte mais ne réagit pas. Le combat sera plutôt lent et « Boring », que nous le rappellerons aux lutteurs. Voilà Sandman et moi criant « Vladimir ! Vladimir », « USSR, USSR » ou encore « We Want Poutine » … Au cours du combat, Triple H se retrouve à genoux devant Kozlov, et je ne pu retenir un énorme « Suck It !!!! ». Bon d’accord, Triple H avait peut-être bien des raisons de m’en vouloir … Nous nous sentions seuls, mais « à deux nous sommes invincibles ». Triple H remporte le combat par disqualification après un coup de chaise de Kozlov à mon plus grand plaisir. Le Champion entame alors un tour d’honneur du ring, et arrivé à moi, qui brandissait toujours ma pancarte, il glisse son majeur en dessous de celle-ci pour me faire un « Middle Finger » en rigolant … Moralité : Triple H, si tu me lis, essaie Freedent … Vraiment dégoûtée de la méchanceté de cet homme, je préfère me concentrer sur le Maiiiiiiin Eveeeeeent !

Big Show entre le premier et je suis la seule à l’encourager, mais à l’arrivée du Taker, la foule se déchaîne enfin. Comme à son habitude, le Deadman prend bien son temps et le combat débute lui aussi assez lentement. A vrai dire à part trois coups de chaises et deux coups de poings (qui ont bougé le ring de trois centimètres sur la gauche), le match se résumait surtout à une perte d’eau impressionnante du Big Show et d’une prise du trapèze portée sur Taker. Lors de l’une d’elle, j’ai crié « Let’s Go Big Show ». Il relève la tête pour savoir d’où cela provient, et je lève mon pouce en me répétant. Il me regarde bizarrement, mais je me répète encore, et sans me lâcher du regard, il vient s’exciter sur le trapèze du Taker ! Yeah quel pouvoir j’ai sur les grands hommes !!! Plus tard encore dans le combat, je criais à nouveau « Let’s Go Big Show », pour me faire répondre par un groupe de trois gosses français « Let’s Go Taker » … Ok à trois contre un, je m’avoue vaincue … Bien que le Big Show ait dominé tout le combat, ce sera le Taker qui remportera le combat avec un Gogoplata. Big Show, bien meurtri, s’en va du ring, alors que le Taker retrouve peu à peu ses esprits pour venir se retenir aux cordes juste devant moi. Il repart en nous lançant des regards tandis que je le félicite et le show se termine pratiquement aussi silencieusement qu’il n’avait commencé.

Fin du show, Sandman et moi quittons l’aréna pour rejoindre le point de rendez-vous où nous attendait déjà DuduDestoyer. Mais à cause d’un parking merdique, nous ne pûmes rester bien longtemps sur place et déguerpissons à Thionville boire un dernier verre. Merci pour la grosse Biiiip, Dudu !

Moralité de la soirée : une énorme soirée catchesque qui n’aura fait qu’empirer ma haine envers Triple H !

Photos :